Non classé

Les batteries LiFePO4

Une modeste contribution à la découverte des batteries LFP qui m’ont littéralement séduit au point d’en oublier quasiment les autres et me demander encore + pourquoi les fabriquant comme Goal ne les installent pas encore dans leur box haut de gamme !!

Et une video édifiante quant à la sécurité des LFP réalisée par Sinopoly en séance de test d’inflammabilité …..il n’ont pas reussi à enflammer ou exploser meme en tirant avec un pistolet ou en court-circuitant la batterie

Plus je planche sur les batteries LFP , + je suis impressionné par ce qu’elles apportent comme évolution par rapport aux Li-Ion en terme de cycles ( certaines LFP sont à 3000 cycles ) et de durée de vie X 10 comparée à une AGM et bien sûr de sécurité (quasiininflammables ), d’encombrement , de poids .

Ok elles sont + cheres que du gel ou de l’ AGM mais sur la durée il faudra 5 à 10 AGM pour la vie d’une LFP et en toute sécurité

Il y a 2 types de batteries Lithium :

– le 1er , généralement en 12V dans un bac avec 2 bornes, constitué d’un assemblage de « petites cellules rondes finement appairées » de type 18650 sur les anciennes techno et batteries 1er prix , montées en // pour la capacité puis en série pour la tension sans BMS ( ou plutôt un BMW basique non visible noyé dans le bloc ) et sans réglage possible;

– un autre: cellulaire de 3V (exemple Winston) comme celle de la photo , sous forme de millefeuille en LFP sur lesquelles on peut monter des BMS exter et faire tous les réglages nécessaires. ( voir photos de l’éclaté de la Winston )

Lorsque l’on étudie bien les avantages des LFP / aux autres batteries en terme de poids, de sécurité et surtout de durée de vie , la LiFePO4 s’impose réellement comme l’alternative à privilegier en cas de choix à faire .

Concernant la charge , il semblerait que les conseils indiquant souvent qu’une tension de charge inférieure signifie qu’elle est 100% sûre pour la vie de la batterie ne sont pas les meilleurs .

Ce n’est peut etre pas le cas . Si vos sources de charge ne conviennent pas, elles peuvent toujours potentiellement surcharger en maintenant l’étage à tension constante (absorption) trop longtemps. Une absorption excessive, même à des tensions aussi basses que 13,68 V, peut entraîner une charge à 100% .

Continuer à charger au-delà du point où les Li-Ions ont cessé de se déplacer, de la cathode à l’anode, serait considéré comme chargeant plus qu’il n’est nécessaire. La charge à haute tension, au-delà du moment où la batterie est pleine, peut conduire à un phénomène connu sous le nom de placage au lithium.

Si l’étage CV (tension constante) du chargeur est maintenu assez longtemps, une cellule LFP peut être complètement chargée à des tensions aussi basses que 3,43 V.

Lorsque vous lisez des informations sur le net qui suggèrent des choses telles que «13,8 V n’est que 80% SoC pour une batterie LFP nominale de 12 V», soyez vigilents car des tests en labo démontrent que ce n’est pas l’idéal pour leur pérénité . Une cellule LFP atteindra 100% à des tensions bien inférieures à 3,6 V, si la durée de la tension est maintenue suffisamment longtemps, comme le font de nombreux chargeurs au plomb!

La tension n’est pas le seul facteur à considérer. Vous devez également tenir compte de la tension, de la durée à la tension cible et du taux de charge, d’où l’utilisation de matériel de haute qualité et précis et programmable pour les LFP , en effet Les batteries LFP peuvent être rapidement compromises, et voirl eur capacité diminuée ou même détruites si elles sont excessivement surchargées.

Contrairement aux batteries au plomb, la surcharge ne fait pas que gazer certains électrolytes, elle peut littéralement endommager la batterie.

Une batterie au plomb souffrira d’une perte de capacité permanente due à une surcharge chronique, mais peut survivre à cela, une batterie LFP ne survivra généralement pas sans une certaine perte de capacité tres importante .

Cela signifie une charge appropriée et un système BMS au niveau des cellules pour garantir que la surcharge des cellules ne puisse pas se produire. Cependant il est important de comprendre que la surcharge n’est pas seulement une question de tension.

Attention : jamais de LFP en batterie moteur , ou avec un systeme de charge type éolien / alternateur , même si cela semble fonctionner , à la 1ere surcharge , quand le BMS entre en action l’alternateur saute et grille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 4 =


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial